Marmotte à la chaîne

J’ai eu l’occasion en d’autres lieux de présenter l’intérêt d’une campagne de financement participatif (ou crowdfunding) puis de revenir sur 5 erreurs à éviter et 5 bonnes idées à conserver suite à ma propre expérience ici et ici.

En substance, évitez de:

  • Faire comme si tout le monde savait ce qu’est le crowdfunding
  • Ne pas traduire le descriptif en plusieurs langues
  • Ne pas rendre le lien entre « coup de coeur » et « contribution » suffisamment évident
  • Choisir la mauvaise plateforme de financement participatif
  • Elaborer la stratégie de communication au fur et à mesure, plutôt qu’en amont (comptez plutôt entre un mois et demi et trois mois, temps de préparation compris, pour collecter vos fonds)

Vous pouvez en revanche:

  • Diffuser un décompte photo durant les derniers jours avant la date fatidique
  • Organiser un ou plusieurs évènements pour mobiliser et/ou remercier vos contributeurs
  • Mobiliser tant vos proches que les utilisateurs de votre (futur?) produit / service
  • Contribuer à votre collecte
  • Garder le sens de l’humour (ce n’est pas une oeuvre de charité)

Pour bien préparer votre collecte, soignez votre présentation sur la plateforme, détail de l’affectation des sommes recherchées et illustrations comprises, ainsi que les étapes de votre communication autour de cette collecte. N’oubliez pas qu’une campagne de crowdfunding se suit au quotidien, et ajustez votre communication en conséquence.

Beyond Croissant avait ainsi récolté 5065 euros en deux mois.« Google«