Joey doesn't share food

La question de la répartition du capital de votre société se pose avec d’autant plus d’acuité si vous en êtes deux fondateurs. Pour ou contre une répartition « 50-50 », souvenez-vous que:

  • Le choix de son (ou ses) associé(s) importe autant que la répartition des titres
  • « Avoir l’idée » ne donne aucun droit à une part plus importante du capital: seule l’implication dans la mise en oeuvre de cette idée, l’entreprise elle-même, importe (une méthode est proposée ici)
  • Une répartition « 50-50 » comporte des risques d’irrémédiables désaccords pouvant aboutir à la disparition de votre société; inversement, une telle répartition peut être un bon moyen de tester la complémentarité de vos profils et de vous contraindre à agir de concert, en tout état de cause à communiquer
  • Une répartition égalitaire du capital entre fondateurs avec un troisième associé à 1,2 ou 3% revient à lui accorder un pouvoir de décision important
  • La répartition du capital peut être amenée à évoluer dans le temps, notamment avec l’entrée d’investisseurs
  • Le cas échéant, la signature d’un pacte d’associés peut protéger un certain nombre des intérêts respectifs de la société et des associés
  • Vous devrez aussi vous accorder sur la désignation du(des) dirigeant(s) de votre société, avec toutes les conséquences juridiques, sociales (TNS, régime général, notamment dans la SARL) et fiscales que ce choix emporte. Surtout, seul le(s) dirigeant(s) peut agir au nom de la société, quelle que soit sa participation au capital (et même son absence de participation, y compris dans une SAS).

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez! Google