Singing in the rain En 20 lignes

Après avoir commencé à réfléchir ou à monter votre entreprise en parallèle de votre activité salariée, vous vous demandez légitimement si vous devez quitter cet emploi ou non pour vous consacrer pleinement à votre nouvelle activité.

La véritable question semble plutôt celle du moment opportun pour le faire, qui doit en tout état de cause intervenir après:

  • Avoir validé votre idée  et vérifié que vous êtes réellement prêt à créer votre entreprise, avec toutes les conséquences que cela emporte en termes de projet personnel , notamment du point de vue du revenu minimal vital que votre entreprise sera supposée générer compte tenu de vos charges financières (prêts en cours, charges familiales…), en tenant compte du fait qu’il ne faut pas sous-estimer le temps réel que met une entreprise à se développer 
  • Avoir répondu à la question « pourquoi est-ce que je veux créer mon entreprise » de manière détaillée (par goût des responsabilités? par désir d’indépendance? pour concrétiser une passion? pour changer de vie? etc.), de façon à faire la part des choses entre la vision que vous vous faites de l’entrepreneuriat et vos véritables motivations – peut-être souhaitez-vous en réalité plutôt vous réorienter ou changer d’employeur
  • Avoir examiné les options qui vous sont offertes auprès de votre employeur actuel, notamment en termes d’obligation de non-concurrence, ou à l’inverse de possibilité de congés-création ou de rupture conventionnelle
  • Vous être préparé à l’éventualité d’un échec de votre entreprise: l’échec n’est pas systématique, mais il est une réalité pour beaucoup d’entreprises et vous devez en avoir conscience dès la création: c’est le dernier élément de test de votre degré de motivation!

Mis à jour le 18 fév. 2014 – Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez! 

S’inscrire à la newsletter                        Poser une questionGoogle