Minus et Cortex en 20 lignes

Vous êtes amené à rédiger un business plan (ou plan d’affaires) pour présenter à l’écrit votre projet d’entreprise et vous demandez comment en décrire tous les aspects. Comme il s’agit avant tout d’un exercice de communication, il existe différents types de mauvais business plan (encore plus ici), trop longs, trop courts, trop optimistes, trop pessimistes, etc. – en bref, inexploitables.

A l’inverse, ce document d’une vingtaine de pages (augmentées le cas échéant d’annexes) sera convaincant s’il comporte certains éléments incontournables:

  • un résumé (aussi appelé executive summary) qui doit être opérationnel, présentant brièvement le projet et notamment son modèle économique ou business model;
  • une présentation de l’entreprise (histoire, forme juridique, équipe, valeurs…);
  • votre offre, c’est-à-dire la description du produit / service que vous proposez et du marché (incluant vos concurrents), et votre plan marketing (nécessitant préalablement d’avoir bien identifié vos clients);
  • l’état d’avancement du projet (qu’avez-vous déjà réalisé et que vous reste-t-il à réaliser);
  • les données financières (en suivant les conseils de l’APCE par exemple, et en se méfiant de quelques erreurs communes, notamment sur les hypothèses chiffrées);
  • et l’analyse des points forts et opportunités qui restent à exploiter.

Parmi les modèles disponibles gratuitement, on peut mentionner ce plan détaillé bien conçu de Rémy Brisson ou ce  modèle de l’APCE. Pour une start-up, la lecture de l’excellent e-book de Guilhem Bertholet sera d’une grande aide.

Plusieurs outils permettent aussi gratuitement de le rédiger étape par étape en ligne, notamment celui de l’APCE ou e-parcours.

Mis à jour le 11 fév. 2014 – Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez! 

S’inscrire à la newsletter Google