Selim Nierderhoffer Art de Séduire et Le Piège à Filles
 
En 2 lignes: Quelle est ton entreprise? Son statut juridique? Quand as-tu lancé?
 
Mon entreprise s’appelle Le piège à filles, en hommage à Jacques Dutronc, je suis auto-entrepreneur depuis mai 2010.
 
En 2 lignes: Que vends-tu?
 
Au début, le piège à filles me servait à facturer des prestations de coaching en séduction, mais j’ai raté un aspect essentiel du business : la prospection. On peut avoir une belle vitrine, mais si personne ne rentre dans la boutique, ça ne sert à rien. Aujourd’hui, j’ai transformé la vitrine www.lepiegeafilles.com en selimniederhoffer.com à la suite d’un changement de stratégie. Le site tourne toujours, « la boutique reste ouverte pendant les travaux ! »
 
En 2 lignes: Comment as-tu financé la création et le développement de ton entreprise?
 
Le financement m’oblige à répondre à la question suivante en même temps. Je suis diplômé de l’ESC Grenoble, avec un Mastère Achats et Logistique industrielle. J’ai bossé chez GE Healthcare, chez Schneider Electric, puis j’ai fini mon parcours dans les achats avec des missions de consultants pour Jaguar et Land Rover chez Valeo. Pas l’éclate pour moi, je m’étais manifestement trompé de voie. Le hasard faisant bien les choses, la crise est arrivée à ce moment-là, avec un plan de départ volontaire qui m’arrangeait tant financièrement qu’en termes de réorientation. Tous les fonds investis dans Le piège à filles proviennent de la crise qui a frappé le secteur automobile fin 2008.
 
En 2 lignes: Que faisais-tu avant de lancer ton entreprise?
 
Cf réponse précédente ! Avant de lancer mon entreprise, je me cherchais, principalement.
 
En 2 lignes: Quelle est la chose la plus importante que tu aies apprise?
 
Le business, c’est avant tout une histoire de rencontres et de confiance. J’ai appris la réalité du copinage, de la recommandation sociale, et l’importance de maîtriser sa réputation de professionnel. Aujourd’hui, je m’occupe de www.artdeseduire.com, le site leader sur les conseils en séduction pour hommes dans la francophonie, du community management de Patrick Bruel depuis juin 2011 et j’interviens aussi en école de commerce pour des cours de marketing (en particulier la stratégie digitale à HEC et à Grenoble Ecole de Management) : pour tenir ces postes, il faut que les personnes qui vous embauchent vous fassent confiance, et que le travail soit fait. Les masques tombent très vite quand on fait face à des maîtres de l’illusion…
 
En 2 lignes: Quelle est la plus grande erreur que tu aies faite?
 
Penser que les passages télé allaient déclencher des achats, des commandes de coaching en séduction. A mes débuts, je pensais que la télé avait une vraie influence sur le trafic d’un site, désormais je préfère penser contenu et SEO !
 
En une ligne: La question à laquelle tu souhaiterais une réponse en 20 lignes?
 
« Qui a le droit ? » J’attends la réponse depuis des années…
 
 
**
 
Conseils de lecture En 20 Lignes: les catégories Je communique et Je vends
 

Google