Ne négligez pas la qualité des informations que vous envoyez via votre newsletter sous prétexte que vous avez peu d’abonnés: tout se construit petit à petit, ce qui concerne notamment l’obtention d’adresses emails.

Quel que soit l’outil d’envoi et de suivi de newsletter que vous utilisez et le contenu de vos messages, retenez que vos potentiels abonnés:

1/ Ne s’inscriront pas à votre newsletter s’ils ont peur d’être spammés (ou de spammer à leur tour leurs contacts), de ne pas pouvoir se désabonner ou de se faire pirater leurs informations personnelles (notamment de compte bancaire). N’achetez jamais de base d’adresses emails, elles ne seront pas bien ciblées (et illégales).

2/ Seront en revanche incités à s’inscrire si le formulaire d’inscription est bien mis en avant sur votre site web, vos réseaux sociaux voire sur Adwords grâce aux extensions d’annonces, ne demande pas trop d’informations (ne demandez que le strict nécessaire) et est clair sur la fréquence d’envoi de la newsletter et le type de messages qui seront envoyés (« quels avantages? en quoi cela me concerne en tant que cible? »). Il peut aussi s’agir:

  • de la contrepartie au téléchargement d’un document (brochure, catalogue, livre blanc, bon de réduction…); 
  • de cocher une case lors d’une commande ou création de compte, d’une inscription à une autre newsletter (coregistration en partenariat avec un site connexe);
  • d’une inscription recommandée par un contact (intégrez un lien « recommandez cette newsletter » dans le contenu de vos envois, avec récompense offerte à vos parrains/ambassadeurs, par exemple une réduction ou une exclusivité).

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!         S’inscrire à la newsletter

Google