Nous sommes à Bordeaux, mais nous vous suivrons partout
hello@en20lignes.com

Catégorie : Je rebondis

Quand se mettre en cessation de paiement (dépôt de bilan)?

La cessation des paiements est une notion juridique et comptable permettant de répondre simplement à la question « quand arrêter? » (au moins le temps de rebondir, par exemple grâce à un redressement judiciaire): c’est le moment à compter duquel l’entreprise est dans l’impossibilité de faire face à son passif exigible avec son actif disponible (éléments du patrimoine…
Lire la suite

Prévention des difficultés: quelles différences entre conciliation et mandat ad hoc?

Pour agir en amont du dépôt de bilan de votre entreprise (et du redressement ou de la liquidation judiciaire), vous avez le choix entre la procédure de sauvegarde, faisant l’objet d’une information légale des tiers, et deux procédures confidentielles, la conciliation et le mandat ad hoc, en contactant le président du tribunal de commerce (T.com.)…
Lire la suite

Pourquoi demander une liquidation judiciaire?

Plus de doute possible quant au « quand arrêter » : tout redressement semble impossible, il est temps de mettre fin à votre activité. Selon le cas, l’entreprise: peut payer toutes ses dettes et procéder à une liquidation à l’amiable (dissolution puis liquidation à la clôture des comptes de liquidation) ne peut plus payer ses créanciers: la liquidation judiciaire va…
Lire la suite

Pourquoi demander un redressement judiciaire?

Lorsque votre entreprise rencontre des difficultés avérées sans que votre situation soit irrémédiablement compromise, vous pouvez vous adresser au Greffe du tribunal de commerce compétent et demander l’ouverture soit d’une procédure de sauvegarde (si vous n’êtes pas en cessation des paiements), soit d’une procédure de redressement judiciaire (si vous êtes en cessation des paiements: votre…
Lire la suite

Mettre son entreprise en sommeil?

La cessation d’activité ou mise en sommeil d’une entreprise est une interruption provisoire et volontaire de l’exploitation de l’activité de l’entreprise, pendant une période de maximum deux ans (ou un an renouvelable une fois), en dehors de toute autre cause de cessation de l’exploitation (par exemple, des difficultés financières qui pourraient justifier de l’ouverture d’une…
Lire la suite