Lignes récentes

Expectations vs reality gif En 20 lignes

Avant de vous demander si vous êtes prêt à monter votre entreprise, salarié ou non, idée ou non, ou encore si vous devez suivre une formation pour ce faire, la première question fondamentale à vous poser est celle de vos motivations, qui vous permettront d’ailleurs de mieux gérer vos priorités: qu’attendez-vous de votre future entreprise? 

Vous pourrez déterminer, par exemple, s’il ne serait pas plus opportun de changer d’employeur, vous reconvertir ou encore disposer de davantage de temps pour une activité créative, sportive ou associative. En bref, voulez-vous créer votre entreprise:

  • Pour exécuter une idée qui vous obsède depuis un certain temps ou exploiter une opportunité ou un partenariat? Prenez le temps de la réflexion, notamment concernant vos éventuels associés, et commencez à travailler sérieusement: l’écart peut être immense entre une idée et son exécution. Surtout, que ferez-vous une fois l’idée exécutée ou l’opportunité saisie? Qu’en attendez-vous (argent, reconnaissance, nouvelles compétences…)?
  • Par volonté de davantage de responsabilités ou d’indépendance? De nombreuses décisions s’imposeront, demandez-vous si vous serez en mesure de les prendre seul; quant à l’indépendance, elle est toute relative face à la pression des chiffres et des attentes des clients et ne doit pas conduire à vous isoler. Peut-être devez-vous simplement changer d’emploi ou de secteur?
  • Pour changer de vie, atteindre une certaine position sociale ou développer, à terme, une entreprise importante? Ne sous-estimez pas le temps que met un projet d’entreprise à se concrétiser et à se développer, ni les changement de rythme et d’organisation très brutaux. Prenez bien conscience des nouvelles obligations qui seront les vôtres.
  • Pour augmenter vos revenus ou votre patrimoine? Votre priorité absolue devra être vos chiffres, ce qui vous conduira parfois à arbitrer entre quantité et qualité. Le souhaitez-vous?Pensez aussi, le cas échéant, à la franchise.
  • Pour vivre de votre passion? Cette piste est la voie royale… tant que vous êtes prêt à accepter que certains aspects de la gestion de votre entreprise seront sans lien avec votre passion (management, comptabilité, communication…) et êtes prêt à relever le défi!

Un ajout à suggérer? Commentez!       

S’inscrire à la newsletter                        Poser une question Google

Soft kitty warm kitty En 20 lignes

Oui, vous pouvez entreprendre si vous êtes prêt à:

  • Prendre quelques risques, même s’il s’agit de risques mesurés
  • Ecouter, en particulier vos clients: eux seuls savent ce dont ils ont besoin et peuvent vous permettre d’offrir un produit ou service qui leur convienne
  • Apprendre et ne rien regretter, puisque chaque jour aura son lot de petites et grandes erreurs dont il faudra savoir tirer les leçons pour pouvoir les corriger: l’entrepreneur agit plus qu’il ne parle
  • Travailler, ne serait-ce que pour trouver et valider votre idée et construire votre projet, puis pour faire connaître et développer votre entreprise
  • Décider, puisque vous aurez désormais à endosser la responsabilité de nombreux choix
  • Vous inscrire dans la durée et consacrer du temps à votre entreprise: c’est un marathon, pas un sprint
  • Echouer, car cela reste une probabilité, ou réussir, car il existe heureusement des chances que votre entreprise fonctionne!
  • Donner du sens, ce qui manque peut-être dans votre vie actuelle et passera notamment dans votre future entreprise par votre capacité à créer une bonne ambiance de travail
  • Vous connaître, en commençant par découvrir ici votre profil d’entrepreneur!

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez! Google

Thanks Brain Sheldon Cooper

Vaste question puisque cela dépend avant tout de votre secteur d’activité (comme, par exemple, pour la question de  votre statut juridique), et des formations que vous avez déjà suivies. Chaque cas est donc particulier, comme pour n’importe quel travail. Par ailleurs, vous pouvez toujours vous entourer des personnes ayant les compétences qui vous manquent.

Il reste qu’il est plus prudent, avant de vous lancer, de:

  • Faire le point sur vos compétences et celles de vos éventuels associés, en particulier, bien entendu, au regard de votre projet d’entreprise (à noter: si vous êtes salarié, vous pouvez bénéficier d’un bilan de compétences au sein de votre entreprise, sous certaines conditions)
  • Vérifier que votre future activité ne relève pas d’une profession réglementée, et le cas échéant, suivre les formations nécessaires correspondantes,
  • Concernant les bases de la comptabilité et de la gestion, vous renseigner notamment
  1.  sur les formations éligibles à votre droit individuel à la formation, si vous en bénéficiez, qui peut être mis en oeuvre même après la fin de votre contrat de travail,
  2. sur les formations continues, auprès de la CCI de votre région, en vous y rendant directement ou en ligne ici,
  3. sur les associations agréées et centres de gestion agréés proches de votre (future) entreprise – ils permettent par ailleurs, si votre entreprise y adhère,  de bénéficier d’avantages fiscaux

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!  « Google«