Lignes récentes

Growth hacking gif - Démarrer en 20 lignes

Les bases du growth hacking en tant qu’approche et état d’esprit consistent à s’interroger sur chaque étape du processus de conversion. « Commencer », c’est donc identifier les points faibles de votre site web en termes d’acquisition, puis d’activation et enfin de rétention:

  1. Qu’est-ce qui fait venir les internautes sur le site et qu’est-ce qui pourrait en faire venir davantage? Prenez le temps de bien analyser les sources de trafic sur votre site (grâce à Google Analytics et Analytics SEO, par exemple) pour dégager les centres d’intérêt et parcours de vos visiteurs et améliorer votre site et votre stratégie de référencement en conséquence (vous retrouverez ici une méthode de ciblage intéressante, la méthode SPA: Market Size, Pay for Value, Accessibility)
  2. A quoi et comment les visiteurs du site pourraient-ils s’inscrire pour faire en sorte qu’ils reviennent sur le site (création de profil, newsletter, etc.)? Le lien cliquable appelant à l’action (« call to action ») est-il suffisamment visible? La page d’accueil et les différentes landing pages (autres pages du site) sont-elles suffisamment simples à comprendre par vos clients potentiels et représentatives de l’activité de l’entreprise, de sa promesse ou proposition de valeur?
  3. Pourquoi certains visiteurs inscrits sont inactifs sur le site (n’achètent pas ou ne complètent pas leur profil pourtant créé, par exemple)? Quels sont leurs freins? Comment les amener à devenir actifs? Répondre à cette question vous amènera probablement à remettre en cause la lisibilité des informations et la clarté (voire la pertinence) de la présentation de vos produits et services.

Un ajout à suggérer? Commentez!       

S’inscrire à la newsletter                        Poser une question
Google

Minions gif politique commerciale En 20 Lignes

L’élaboration d’une stratégie ou politique commerciale (ou encore « marketing-mix ») consiste à décider et planifier de manière cohérente un certain nombre d’actions en répondant aux questions suivantes:

  • Produit / Service et Clientèle: Qui sont mes clients? Quels sont mes produits/services, notamment sous les angles de leurs caractéristiques (supériorité technologique, qualitative ou spécialisation / niche), leur maturité et de leur obsolescence (lesquels modifier, développer, supprimer, mettre en avant ou encore créer, et quelle quantités prévoir)?
  • Prix: A quel prix vendre mes produits et services? Sont-ils cohérents avec mes clients, ma politique de distribution et ma politique de marque (notamment au regard de mes concurrents?)
  • Distribution et Vente: Quels canaux de distribution retenir, avec ou sans sélection des points de vente, sous quelles conditions pour ces derniers (pourcentage affecté à chaque canal sur le prix, exclusivités, etc.)? Quels effectifs, formes, statuts et rémunérations pour l’équipe commerciale, y compris l’encadrement et le suivi des objectifs de vente?
  • Communication, Marque: Quels budgets et moyens sont affectés à la promotion des produits et services, par qui et quand? Ma marque est-elle cohérente avec les valeurs et activités de mon entreprise (ou faut-il en créer une nouvelle, ou améliorer sa notoriété)?

Le suivi des différentes actions arrêtées devra impérativement être effectué au regard des priorités et objectifs préalablement fixés (quels leviers de croissance? voir à cet égard quels indicateurs utiliser ici) et en suivant un calendrier à court, moyen et long terme.

Un ajout à suggérer? Commentez!       

S’inscrire à la newsletter                        Poser une question
Google

Obama Fallon gif content marketing

Au coeur de l’inbound marketing, le content marketing (ou marketing de contenu, plus précisément « marketing par contenus« ) permet de rappeler que vos clients « ne se soucient pas de vous et de vos produits et services, ils sont intéressés par eux-mêmes* ». Il s’agit donc de leur proposer des contenus adaptés, informatifs ou divertissants, ce qui nécessite:

1/ Une vision globale, à actualiser régulièrement, permettant de

  • Bien connaître vos clients, ce qu’ils cherchent et ce qui les satisfait
  • Connaître les pratiques en ligne de vos concurrents: les contenus qu’ils produisent, les mots-clés qu’ils utilisent, le ton qu’ils adoptent… et vous en différencier
  • Vous repérer dans les contenus que vous avez d’ores et déjà produits, notamment les pages de votre site (utilisez un calendrier de publication et d’actualisation)

2/ Une organisation claire, au sein de votre entreprise, en vue de définir

  • L’objectif défini pour chaque contenu produit: renforcer le référencement naturel du site de l’entreprise? améliorer le taux de conversion (augmenter les ventes? les inscriptions?)? autre?
  • Qui produit les contenus, à quelle fréquence, sur quels supports, avec quelles actions pour les promouvoir et quel budget?
  • Qui examine que les objectifs de la stratégie de contenu ont été atteints? Avec quels indicateurs? A quelle fréquence?

3/ La production de contenus uniques, de qualité et cohérents avec les valeurs de votre entreprise, en prenant garde de

* Joe Pullizi, « Epic Content Marketing« 

Un ajout à suggérer? Commentez!       

S’inscrire à la newsletter                        Poser une question
Google

Bored guys gif

Avec ou sans business plan formalisé (pour la forme, voir ici), le choix d’un modèle économique, ou business model, est probablement l’étape la plus importante de la construction d’un projet d’entreprise (lean startup ou non): comment celle-ci va-t-elle réaliser des bénéfices?

Une page suffit en effet pour présenter la logique globale d’une création de valeur, avec clarté et pertinence et sans oublier qu’elle est susceptible d’évoluer:

  1. Quels sont les 1 à 3 problèmes principaux que votre produit/service résout?
  2. Qui sont vos clients? (n’hésitez pas à faire une page par segment de clientèle s’ils sont très différents, et/ou par activité si vous en avez plusieurs)
  3. Qu’est-ce qui fait que votre produit/service a de la valeur: en quoi apporte-t-il une solution pertinente au problème que vous avez identifié?
  4. Qu’est-ce qui vous différencie de vos concurrents et vous rend unique (votre proposition de valeur, qui découle du 3.)?
  5. Quelles sont les actions ou indicateurs clés vous permettant d’affirmer que vous attirerez des clients voire les fidéliserez? Qu’allez-vous faire concrètement?
  6. Comment allez-vous atteindre vos clients? Par quels canaux (gratuits et payants)?
  7. Combien les points 1 à 6 vont-ils vous coûter (coûts fixes ET variables: outils, personnel, immobilier, équipement, etc.)?
  8. Quels seront vos revenus, en identifiant votre modèle de revenus: abonnement, freemium, financement par la publicité (notamment via la gamification, l’affiliation, etc.), production de biens et services, distribution (vendre ce qui a été produit), low-cost (distribution avec contrôle des coûts), désintermédiation (suppression d’intermédiaires), commission (ou réintermédiation), assurance, « imprimante » (machine peu chère, marge sur les consommables), location, lead…. Précisez votre marge et surtout  votre seuil de rentabilité.
  9. Quels sont vos avantages concurrentiels, c’est-à-dire ce qu’on ne pourra ni copier ni acheter?
Canevas d'Ash Maurya - source Le blog de Walter

Canevas d’Ash Maurya – source Le blog de Walter

Un ajout à suggérer? Commentez!       

S’inscrire à la newsletter                        Poser une question Google

Swag google gif

Google+ est le réseau social de Google, autrement dit du moteur de recherche détenant plus de 90% de parts de marché sur la recherche internet. Google+, de plus en plus intégré à tout parcours d’utilisateur des services de Google (notamment de Gmail, déjà évoqué pour mieux gérer vos emails), est ainsi incontournable, surtout en matière de référencement et accessoirement pour quelques fonctionnalités que Twitter ou Facebook ne proposent pas (encore): diversité via des « cercles » ciblés et communautés, hashtags automatiques, fonctionnalité Echo permettant une vision avancée des lectures et partages de vos publications, ou encore Google Hangout permettant des conversations vidéos (ou « visioconférences »).

Les premiers pas sur Google+ sont très bien présentés ici par Google, qui a même créé un espace dédié aux professionnels, Google + Pro – indépendamment de ses autres solutions entreprises. Les étapes essentielles demeurent celles de tout réseau social: compléter un profil, créer une page, rechercher des contacts, interagir avec les autres… Les différences les plus importantes, hors fonctionnalités évoquées ci-dessus, résident dans:

Un ajout à suggérer? Commentez!       

S’inscrire à la newsletter                        Poser une question Google