Lignes récentes

This must be what Santa Claus feels like crowdfunding contreparties En 20 Lignes

Après avoir choisi votre mode et votre plateforme de crowdfunding, une étape essentielle de la préparation de votre campagne est le choix des contreparties offertes aux contributeurs. Concrètement, au moins autant que le descriptif de votre projet, parfois plus, elles doivent

  • immédiatement déclencher le désir du visiteur de la page de votre campagne de sortir sa carte bleue,
  • rester cohérentes avec les objectifs de votre campagne, ce qui englobe la compréhension de ce dont il s’agit (soyez clair et transparent) et la limitation des différentes contreparties proposées (mieux vaut 5 contreparties bien pensées que 15 illisibles)
  • et être abordables afin de ne pas trop aspirer le montant de la collecte (ce serait dommage).

En fonction des objectifs de votre collecte, voici quelques idées:

  • La prévente de vos produits ou services, y compris de vos oeuvres pour un projet artistique (livre, dvd, exemplaire numéroté…), dont le lancement va être permis par votre campagne, ou un accès privilégié à certains évènements liés (coulisses, avant-première, inauguration, diner, promenade, visite…)
  • Des supports de communication ou « goodies » personnalisés avec votre logo ou une autre création: badges, tee-shirts, stickers, posters, cartes postales, photographies, sacs…
  • Des objets utiles: boîtes de rangement, étuis de téléphone ou de tablette, marques-pages, carnets, mugs, coussins, stylos, sacs (encore)…
  • Des remerciements immatériels: mercis intégrés à votre site ou envoyés par SMS, relais de vos contributeurs sur les réseaux sociaux…
  • Un statut privilégié, par exemple de membre « VIP » ou « early adopter » pour un site, ou encore l’opportunité de participer à un aspect du développement du projet (le design, l’écriture…)

Un ajout à suggérer? Commentez!       

S’inscrire à la newsletter                        Poser une question Google

Préparer campagne crowdfunding En 20 lignes gif

Quels que soient le mode et la plateforme de crowdfunding choisis, une campagne, véritable exercice de communication, se prépare en amont.

  • Pour la présentation de votre projet sur la plateforme (dont la FAQ sera souvent utile)
    • Ne fixez le montant total recherché qu’après avoir défini clairement vos besoins et la répartition de la somme par poste, sans oublier la commission de la plateforme.
    • Vos contreparties doivent donner envie de contribuer immédiatement (vous n’avez pas le temps d’attendre) et être cohérentes avec votre projet – la prévente de vos produits/services est un excellent exemple de contrepartie pour une entreprise: jouez sur l’avant-première.
    • Pour rédiger votre présentation, suivez la structure 1/ « Petite introduction », 2/ « Pourquoi ce projet: pourquoi moi, maintenant… », 3/ « Pourquoi cette collecte: pour financer quoi, dans quel délai les résultats seront visibles… », 4/ « Contreparties proposées: lesquelles, pourquoi elles sont cohérentes avec ce projet… » et enfin 5/ « Qui suis-je: votre parcours, le lien entre le projet et vous qui doit sembler évident (humanisez!) ». Définissez ensuite le titre de votre campagne.
    • Les visuels (logo, vidéo, photos, illustrations…) sont extrêmement importants: prenez d’ores et déjà l’habitude de (faire) créer des contenus attractifs
    • Faites circuler toute la présentation de votre campagne à quelques proches en leur demandant s’ils contribueraient – et en cas de réponse négative, ce que vous devez modifier. Le lien entre « il y un appel aux dons » et « je sors ma carte bleue » doit être évident et immédiat (personne n’a dit que c’était facile). Ne mettez en ligne qu’après les modifications nécessaires
  • Pour le plan de communication autour du projet, fixez-vous un calendrier pour:
    • Créer et commencer à animer vos pages sur les réseaux sociaux, au moins Facebook et Twitter
    • Repérer les blogs et magazines traitant de votre thématique ou d’une thématique proche, susceptibles de relayer l’existence de votre campagne: contactez-les au lancement de la campagne. NB: ne demandez jamais rien à un blogueur: si le projet lui plait, il en parlera
    • Préparer un email très clair pour vos contacts, sans négliger de bien expliquer ce qu’est le crowdfunding (notamment la règle du « tout ou rien »): ce n’est pas une collecte pour un cadeau d’anniversaire, mais un appel à contribuer à un projet (ici, entrepreneurial).
    • Valoriser votre (future) communauté: tenez-la informée (entre 2 et 4 fois au cours de la campagne, l’inonder de mails ne fera qu’énerver) et n’oubliez jamais de remercier
    • Si vous constatez à mi-parcours que la collecte ne décolle pas comme prévu, prévoyez des opérations de communication « plan B » : un évènement, une seconde vidéo…

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!         S’inscrire à la newsletter Google

Flanders en 20 lignes

Pour pouvoir choisir la plateforme de crowdfunding la plus adaptée à votre projet, vous devez déterminer un type ou mode de financement participatif, autrement dit décider à l’avance le statut que les fonds collectés auprès de vos contributeurs auront si vous parvenez à réussir votre collecte.

En fonction de votre objectif concret et chiffré, choisissez ainsi:

  • Le financement participatif par dons, qui seront des recettes pour votre structure, avec ou sans contrepartie, pour un montant maximal total aux alentours de 10 000 euros, en particulier si votre projet est artistique ou solidaire et susceptible de parler à vos contributeurs, qui seront avant tout satisfaits de soutenir votre projet, vos contreparties « cadeaux » étant un plus (le cas échéant, un avantage fiscal est possible, mais ce n’est pas une généralité)
  • Le financement participatif par prévente de vos produits ou services, fonds qui seront aussi des recettes pour votre structure, pour le même type de montant, en particulier si votre projet est innovant: vos contributeurs, clients ou fans, pourraient être curieux de bénéficier en avant-première de votre produit ou service
  • Le financement participatif par prêts, avec ou sans intérêt, qui seront à rembourser aux contributeurs dans un temps imparti, et dont le cadre réglementaire en France évolue actuellement, si vous êtes en mesure d’assumer ce remboursement
  • Le financement participatif par actions, qui seront des fonds propres pour votre structure, les contributeurs étant ni plus ni moins investisseurs: tout type de produit ou service peut être concerné et tout type de montant, mais les perspectives de rentabilité doivent être importantes pour attirer ces investisseurs

Dans les deux premiers cas, retrouvez ici le traitement fiscal et comptable des fonds collectés. Les plateformes concernées vous renseigneront par ailleurs sur les conditions spécifiques au prêt et aux actions.

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!                             S’inscrire à la newsletter

Google

Help me I'm poor En 20 lignes

En vue de financer un projet, vous pouvez choisir votre plateforme de crowdfunding en procédant par élimination, en recoupant deux grandes catégories de critères (rayez les mentions inutiles et les plateformes répondant aux deux critères restent dans votre sélection):

1/ La nature de votre projet,

2/ La forme de contribution et consécutivement, le statut des fonds collectés. Les contributeurs à votre projet peuvent en effet, par ordre croissant de montant recherché:

Renseignez-vous ensuite sur les plateformes concernées pour prendre votre décision finale, en observant en particulier

3/ Le coût de la plateforme (commission proportionnelle et/ou fixe le cas échéant)

4/ L’accompagnement proposé ou non par la plateforme, le cas échéant en interrogeant les porteurs de projet y ayant réussi une collecte auparavant.

Mis à jour le 20 fév. 2014 – Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!

S’inscrire à la newsletter Google

That's you job En 20 lignes

Voici les principaux moyens de financer le lancement de  votre activité avant que celle-ci ne génère suffisamment de chiffre d’affaires pour vous permettre de vous autofinancer:

  1. Le bootstrapping est l’art de se débrouiller en n’utilisant que les capitaux apportés par le(s) porteur(s) de projet (capital de départ et comptes courants d’associéssans financement externe), à l’exception du dispositif Arce de Pôle Emploi si vous y êtes inscrit ou d’autres quasi-fonds propres
  2. Vos proches peuvent investir avec de la love money (ou 3 F « friends, family and fools »), que ce soit à titre de prêt à taux zéro sans garantie, de dons exonérés de droits mutations par vos ascendants, ou d’investissement dans votre société leur donnant droit à des réductions d’impôts (IR ou ISF, par exemple)
  3. Le crowdfunding ou financement participatif, via Internet, vous permet de toucher une population plus large que vos proches pour soutenir votre projet par dons, par prêt, par prévente ou par actions
  4. Remporter des prix et concours, en particulier ceux à dotation financière, peut également être un soutien
  5. Le leasing ou crédit-bail (location avec ou sans option d’achat) peut vous permettre de financer des équipements ou de l‘immobilier à usage professionnel
  6. Faites-vous aidez, avec BPI France (ex-Oséo), système de garantie de prêt, ou grâce aux aides des collectivités locales (à découvrir en fonction de votre localisation et de votre activité sur AppuiPMELes aides ou Aides entreprises), complétées de différentes exonérations fiscales
  7. Empruntez, sachant qu’obtenir un prêt d’honneur auprès d’un réseau tel que Initiative FranceFrance Active ou Réseau Entreprendre vous permettra plus facilement d’obtenir un prêt bancaire
  8. Enfin, si votre entreprise est innovante, l‘ouverture de votre capital peut s’effectuer, outre en love money ou en crowdfunding, en capital-risque: soit auprès de business angels, personnes physiques, soit pour des montants plus importants, auprès de sociétés de capital-risque (SCR) ou fonds de capital-risque.

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez! Google