Lignes récentes

Préparer campagne crowdfunding En 20 lignes gif

Quels que soient le mode et la plateforme de crowdfunding choisis, une campagne, véritable exercice de communication, se prépare en amont.

  • Pour la présentation de votre projet sur la plateforme (dont la FAQ sera souvent utile)
    • Ne fixez le montant total recherché qu’après avoir défini clairement vos besoins et la répartition de la somme par poste, sans oublier la commission de la plateforme.
    • Vos contreparties doivent donner envie de contribuer immédiatement (vous n’avez pas le temps d’attendre) et être cohérentes avec votre projet – la prévente de vos produits/services est un excellent exemple de contrepartie pour une entreprise: jouez sur l’avant-première.
    • Pour rédiger votre présentation, suivez la structure 1/ « Petite introduction », 2/ « Pourquoi ce projet: pourquoi moi, maintenant… », 3/ « Pourquoi cette collecte: pour financer quoi, dans quel délai les résultats seront visibles… », 4/ « Contreparties proposées: lesquelles, pourquoi elles sont cohérentes avec ce projet… » et enfin 5/ « Qui suis-je: votre parcours, le lien entre le projet et vous qui doit sembler évident (humanisez!) ». Définissez ensuite le titre de votre campagne.
    • Les visuels (logo, vidéo, photos, illustrations…) sont extrêmement importants: prenez d’ores et déjà l’habitude de (faire) créer des contenus attractifs
    • Faites circuler toute la présentation de votre campagne à quelques proches en leur demandant s’ils contribueraient – et en cas de réponse négative, ce que vous devez modifier. Le lien entre « il y un appel aux dons » et « je sors ma carte bleue » doit être évident et immédiat (personne n’a dit que c’était facile). Ne mettez en ligne qu’après les modifications nécessaires
  • Pour le plan de communication autour du projet, fixez-vous un calendrier pour:
    • Créer et commencer à animer vos pages sur les réseaux sociaux, au moins Facebook et Twitter
    • Repérer les blogs et magazines traitant de votre thématique ou d’une thématique proche, susceptibles de relayer l’existence de votre campagne: contactez-les au lancement de la campagne. NB: ne demandez jamais rien à un blogueur: si le projet lui plait, il en parlera
    • Préparer un email très clair pour vos contacts, sans négliger de bien expliquer ce qu’est le crowdfunding (notamment la règle du « tout ou rien »): ce n’est pas une collecte pour un cadeau d’anniversaire, mais un appel à contribuer à un projet (ici, entrepreneurial).
    • Valoriser votre (future) communauté: tenez-la informée (entre 2 et 4 fois au cours de la campagne, l’inonder de mails ne fera qu’énerver) et n’oubliez jamais de remercier
    • Si vous constatez à mi-parcours que la collecte ne décolle pas comme prévu, prévoyez des opérations de communication « plan B » : un évènement, une seconde vidéo…

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!         S’inscrire à la newsletter Google

Bored En 20 lignes

Business plan ou non, indépendamment d’une étude de marché (même synthétique), établir vos prévisions financières est indispensable, ne serait-ce que pour confirmer que vous êtes prêt à créer votre entreprise et évaluer vos besoins de financements. Les prévisions financières regroupent ainsi:

  1. Le plan de financement initial, qui récapitule les capitaux nécessaires pour lancer le projet et permet de vérifier s’il est possible de les réunir;
  2. Les moyens et délais pour atteindre le seuil de rentabilité ou point mort: le calcul de ce seuil permet de déterminer à partir de quel montant minimal de ventes vous couvrirez toutes vos charges, et pourrez donc devenir bénéficiaire;
  3. Le compte de résultat prévisionnel, qui permet de déterminer si le projet sera rentable en incluant toutes les données chiffrées, recettes comme dépenses, correspondant à votre activité (moyens financiers, humains, matériels);
  4. Le plan de trésorerie sur 12 mois, qui permet de comparer et ajuster les sorties et entrées d’argent en vue de maintenir un équilibre entre ces deux flux;
  5. Le plan de financement à trois ans, qui permet de déterminer si l’entreprise peut être pérenne, à partir d’hypothèses raisonnables (par prudence, minimisez les recettes, maximisez les coûts: ne sous-estimez pas les effectifs nécessaires, vos dépenses en développement commercial et en communication, ni l’effet temps)

Notez bien qu’il ne s’agit là que de prévisions, et qu’il est bien rare que celles-ci se réalisent. Il s’agit avant tout de vérifier des hypothèses raisonnables pour se prononcer sur la viabilité d’un projet d’entreprise: faites ainsi bien attention à justifier vos hypothèses, les expliquer, citer vos sources chiffrées s’il y en a (devis, pratiques du secteur, etc.).

Parmi les outils pratiques gratuits, on peut mentionner la méthodologie pas à pas de l’APCE. Les modèles Excel téléchargeables Fisy, guidés pas à pas (« Essentiel » dans la plupart des cas, « Innovation » pour les projets innovants à forte dimension R&D) feront un complément idéal: toutes les étapes sont clairement expliquées et les calculs se font automatiquement pour vous permettre de vous concentrer seulement sur les données de votre projet d’entreprise.

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!                S’inscrire à la newsletter Google

Flanders en 20 lignes

Pour pouvoir choisir la plateforme de crowdfunding la plus adaptée à votre projet, vous devez déterminer un type ou mode de financement participatif, autrement dit décider à l’avance le statut que les fonds collectés auprès de vos contributeurs auront si vous parvenez à réussir votre collecte.

En fonction de votre objectif concret et chiffré, choisissez ainsi:

  • Le financement participatif par dons, qui seront des recettes pour votre structure, avec ou sans contrepartie, pour un montant maximal total aux alentours de 10 000 euros, en particulier si votre projet est artistique ou solidaire et susceptible de parler à vos contributeurs, qui seront avant tout satisfaits de soutenir votre projet, vos contreparties « cadeaux » étant un plus (le cas échéant, un avantage fiscal est possible, mais ce n’est pas une généralité)
  • Le financement participatif par prévente de vos produits ou services, fonds qui seront aussi des recettes pour votre structure, pour le même type de montant, en particulier si votre projet est innovant: vos contributeurs, clients ou fans, pourraient être curieux de bénéficier en avant-première de votre produit ou service
  • Le financement participatif par prêts, avec ou sans intérêt, qui seront à rembourser aux contributeurs dans un temps imparti, et dont le cadre réglementaire en France évolue actuellement, si vous êtes en mesure d’assumer ce remboursement
  • Le financement participatif par actions, qui seront des fonds propres pour votre structure, les contributeurs étant ni plus ni moins investisseurs: tout type de produit ou service peut être concerné et tout type de montant, mais les perspectives de rentabilité doivent être importantes pour attirer ces investisseurs

Dans les deux premiers cas, retrouvez ici le traitement fiscal et comptable des fonds collectés. Les plateformes concernées vous renseigneront par ailleurs sur les conditions spécifiques au prêt et aux actions.

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!                             S’inscrire à la newsletter

Google

Help me I'm poor En 20 lignes

En vue de financer un projet, vous pouvez choisir votre plateforme de crowdfunding en procédant par élimination, en recoupant deux grandes catégories de critères (rayez les mentions inutiles et les plateformes répondant aux deux critères restent dans votre sélection):

1/ La nature de votre projet,

2/ La forme de contribution et consécutivement, le statut des fonds collectés. Les contributeurs à votre projet peuvent en effet, par ordre croissant de montant recherché:

Renseignez-vous ensuite sur les plateformes concernées pour prendre votre décision finale, en observant en particulier

3/ Le coût de la plateforme (commission proportionnelle et/ou fixe le cas échéant)

4/ L’accompagnement proposé ou non par la plateforme, le cas échéant en interrogeant les porteurs de projet y ayant réussi une collecte auparavant.

Mis à jour le 20 fév. 2014 – Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!

S’inscrire à la newsletter Google

The lord is testing me En 20 lignes

Si la question du financement est centrale pour toute entreprise, il n’est pas nécessaire d’avoir énormément d’argent pour se lancer: identifiez avant tout vos besoins, notamment humains et financiers. Ils dépendent logiquement d’une part de votre activité, d’autre part de vos ressources actuelles (vos économies, mais aussi vos connaissances, votre entourage, votre temps disponible, etc. sans les sur-estimer ni les sous-estimer).

Idéalement, ces ressources doivent aussi être recensées pour déterminer si votre idée est pertinentesi vous êtes prêt à entreprendre, et le cas échéant si vous avez besoin d’un associé ou d’une formation complémentaire, avant même d’examiner votre business plan.  Si vos ressources actuelles et à venir coïncident avec vos besoins pendant la période que vous vous donnez pour parvenir à l’équilibre,vous pouvez  vous lancer en bootstrapping (ou « art de se débrouiller », sans financement extérieur, en utilisant le capital de départ voire les comptes courants d’associés), même si vous fondez une startup (comme Kontest ou 99designs pendant quelques années; d’autres exemples sur 37signals).

Le bootstrapping vous contraint toutefois particulièrement

  • à faire appel à votre créativité, à facturer le plus tôt possible et à réduire autant que possible vos dépenses: n’oubliez pas, aussi, que les moyens de financement ne se limitent pas à l’emprunt et à la levée de fonds
  •  et à bien anticiper votre calendrier: prévoyez toujours une marge de manoeuvre puisque certaines tâches nécessaires au bon fonctionnement de votre entreprise peuvent être très chronophages et des imprévus vous feront certainement prendre du retard.

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez! Google