Gif i can't work this dawn thing

En 2 lignes: Quelle était ton entreprise? Son statut juridique? Quand avais-tu lancé?

Une agence de conseil & communication avec une forte spécialisation sur le web. Je me suis lancé en Juin 2008 en SARL. J’ai arrêté cette activité fin janvier 2013.

En 2 lignes: Que vendais-tu?

Nous proposions principalement du web (développement de sites internet et référencement naturel) mais nous avons également travaillé sur du print et de la création d’identité visuelle.

En 2 lignes: Comment avais-tu financé la création et le développement de ton entreprise?

Tout en autofinancement, via le chiffre d’affaires que nous générions. Pas de crédit. Jamais.

 En 2 lignes: Que faisais-tu avant de lancer ton entreprise?

J’étais étudiant en 2ème année d’école de commerce quand j’ai créé mon entreprise. J’ai obtenu mon diplôme fin 2009.

 En 2 lignes: Quelle est la chose la plus importante que tu aies apprise?

La chose la plus importante que j’ai apprise… qu’on ne rigole pas : que ce n’est pas parce que l’on travaille pour l’Etat (impôts, taxes, charges, etc.) que nous toucherons une retraite de fonctionnaire. Non.

En 2 lignes: Quelle est la plus grande erreur que tu aies faite?

Ne pas avoir été salarié avant ma création d’entreprise. En arrêtant mon activité, je n’ai eu le droit à aucune aide financière. Zéro revenu, pas le droit au chômage. Je le savais, j’étais au courant, mais…

En une ligne: Ta question du moment, celle à laquelle tu souhaiterais une réponse en 20 lignes?

Trouvez-vous normal de n’avoir le droit qu’au RSA (revenu inférieur à un loyer d’appartement) quand les montants versées aux différents organismes de l’Etat contiennent 6 chiffres au total ?

Conseils de lecture En 20 Lignes: Suis-je prêt à créer mon entreprise? , Comment financer la création de mon entreprise? , Apprendre et rebondir après l’échec et la catégorie Je gère ma boîte

Un ajout à suggérer? Commentez!       

S’inscrire à la newsletter                        Poser une question Google

This must be what Santa Claus feels like crowdfunding contreparties En 20 Lignes

Après avoir choisi votre mode et votre plateforme de crowdfunding, une étape essentielle de la préparation de votre campagne est le choix des contreparties offertes aux contributeurs. Concrètement, au moins autant que le descriptif de votre projet, parfois plus, elles doivent

  • immédiatement déclencher le désir du visiteur de la page de votre campagne de sortir sa carte bleue,
  • rester cohérentes avec les objectifs de votre campagne, ce qui englobe la compréhension de ce dont il s’agit (soyez clair et transparent) et la limitation des différentes contreparties proposées (mieux vaut 5 contreparties bien pensées que 15 illisibles)
  • et être abordables afin de ne pas trop aspirer le montant de la collecte (ce serait dommage).

En fonction des objectifs de votre collecte, voici quelques idées:

  • La prévente de vos produits ou services, y compris de vos oeuvres pour un projet artistique (livre, dvd, exemplaire numéroté…), dont le lancement va être permis par votre campagne, ou un accès privilégié à certains évènements liés (coulisses, avant-première, inauguration, diner, promenade, visite…)
  • Des supports de communication ou « goodies » personnalisés avec votre logo ou une autre création: badges, tee-shirts, stickers, posters, cartes postales, photographies, sacs…
  • Des objets utiles: boîtes de rangement, étuis de téléphone ou de tablette, marques-pages, carnets, mugs, coussins, stylos, sacs (encore)…
  • Des remerciements immatériels: mercis intégrés à votre site ou envoyés par SMS, relais de vos contributeurs sur les réseaux sociaux…
  • Un statut privilégié, par exemple de membre « VIP » ou « early adopter » pour un site, ou encore l’opportunité de participer à un aspect du développement du projet (le design, l’écriture…)

Un ajout à suggérer? Commentez!       

S’inscrire à la newsletter                        Poser une question Google

Peter Pan Growth Hacking En 20 lignes

Le growth hacking (« qui utilise des moyens non conventionnels pour générer de la croissance ») est une approche marketing cherchant à favoriser la viralité et la création d’habitudes chez un utilisateur.

Cela se traduit concrètement dans une start-up par un ensemble de tactiques non conventionnelles utilisant un minimum de ressources avec l’objectif de faire grandir rapidement la base d’utilisateurs payants. Les ressources sont essentiellement les données collectées grâce aux utilisateurs et différents tests des solutions imaginées en vue de retenir les plus pertinentes (voir par exemple la série de tests 100 growth hacks in 100 days). Dès lors que ces tactiques deviennent conventionnelles, elles perdent en efficacité et contraignent à en imaginer de nouvelles (cas d’école: Hotmail ajoutant à la fin des emails de ses utilisateurs « PS: I love you. Get your free email at Hotmail« , récupéré par de nombreux autres services emails, puis par des terminaux avec des signatures de type « Envoyé depuis mon iPhone / BlackBerry / etc. »).

C’est la raison pour laquelle on parle avant tout d’état d’esprit. Le growth hacker a pour seul et unique objectif la croissance de la base, donc le quantitatif, en s’interrogeant et en agissant sur chaque étape du processus de conversion, dans cet ordre (en optimisant le 1/ avant de travailler sur le 2/, etc.):

  1. Acquisition: faire venir des gens sur le site (SEO / SEM, partenariats, concours…)
  2. Activation: faire en sorte que les visiteurs s’inscrivent à quoi que ce soit qui puisse les amener à revenir sur le site
  3. Rétention: faire en sorte que les utilisateurs deviennent actifs
  4. Revenus: faire payer les utilisateurs actifs
  5. Référents et parrains: faire en sorte qu’ils échangent entre utilisateurs actifs et en parlent autour d’eux

Growth Hacking framework grille de travail En 20 lignes Donald's blog

Source: Startup Marketing: A Guide To Growth Hacking – Donald’s blog

Les ressources en anglais sont très nombreuses, notamment sur Slideshare, sur des tableaux Quora, sur GrowthHackers.com, dans les ebooks de Neil Patel ou Sean Ellis, mais aussi en français, notamment sur Growth Hacking.fr.

Ps: Si toutefois vous vous demandez encore si growth hacking = buzz word = bullshit, faites un tour par ici ;-)

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!           S’inscrire à la newsletter  Google

Bored En 20 lignes

Business plan ou non, indépendamment d’une étude de marché (même synthétique), établir vos prévisions financières est indispensable, ne serait-ce que pour confirmer que vous êtes prêt à créer votre entreprise et évaluer vos besoins de financements. Les prévisions financières regroupent ainsi:

  1. Le plan de financement initial, qui récapitule les capitaux nécessaires pour lancer le projet et permet de vérifier s’il est possible de les réunir;
  2. Les moyens et délais pour atteindre le seuil de rentabilité ou point mort: le calcul de ce seuil permet de déterminer à partir de quel montant minimal de ventes vous couvrirez toutes vos charges, et pourrez donc devenir bénéficiaire;
  3. Le compte de résultat prévisionnel, qui permet de déterminer si le projet sera rentable en incluant toutes les données chiffrées, recettes comme dépenses, correspondant à votre activité (moyens financiers, humains, matériels);
  4. Le plan de trésorerie sur 12 mois, qui permet de comparer et ajuster les sorties et entrées d’argent en vue de maintenir un équilibre entre ces deux flux;
  5. Le plan de financement à trois ans, qui permet de déterminer si l’entreprise peut être pérenne, à partir d’hypothèses raisonnables (par prudence, minimisez les recettes, maximisez les coûts: ne sous-estimez pas les effectifs nécessaires, vos dépenses en développement commercial et en communication, ni l’effet temps)

Notez bien qu’il ne s’agit là que de prévisions, et qu’il est bien rare que celles-ci se réalisent. Il s’agit avant tout de vérifier des hypothèses raisonnables pour se prononcer sur la viabilité d’un projet d’entreprise: faites ainsi bien attention à justifier vos hypothèses, les expliquer, citer vos sources chiffrées s’il y en a (devis, pratiques du secteur, etc.).

Parmi les outils pratiques gratuits, on peut mentionner la méthodologie pas à pas de l’APCE. Les modèles Excel téléchargeables Fisy, guidés pas à pas (« Essentiel » dans la plupart des cas, « Innovation » pour les projets innovants à forte dimension R&D) feront un complément idéal: toutes les étapes sont clairement expliquées et les calculs se font automatiquement pour vous permettre de vous concentrer seulement sur les données de votre projet d’entreprise.

Un lien mort? Un ajout à suggérer? Commentez!                S’inscrire à la newsletter Google

Accueil Locatme En 20 lignes

En 2 lignes: Quelle est ton entreprise? Son statut juridique? Quand as-tu lancé?

Locat’me est un site mis en ligne par notre SAS le 22 Juillet 2013. En réalité, le projet locat’me est né il y a 2 ans lorsque l’un de nous était en recherche d’appartement mais n’avait aucunement le temps de s’y consacrer. L’idée a germé « Pourquoi ne pas réaliser une plateforme où  les locataires se feraient contacter par des propriétaires qui possèdent un logement correspondant à leurs attentes ? »

En 2 lignes: Que vends-tu?

Locat’me est un concept d’annonces inversées qui permet au propriétaire de trouver simplement et rapidement un locataire parmi des annonces enrichies d’un dossier locatif simplifié. De plus un taux de correspondance leur permet de mieux cibler ses interlocuteurs.

Il permet au locataire de créer sa recherche de logement agrémentée de son dossier locatif. Sa recherche, assortie d’un taux de correspondance, apparait uniquement auprès des propriétaires de logements conformes à ses critères. De cette manière, il est contacté uniquement pour des biens conformes à ses attentes et ceci gratuitement.

En 2 lignes: Comment as-tu financé la création et le développement de ton entreprise?

La création de ce projet a été uniquement financée par un investissement personnel des 4 co-fondateurs. La plateforme a été réalisée intégralement par nous-même et l’ensemble des investissements a été injecté dans le capital.

En 2 lignes: Que faisais-tu avant de lancer ton entreprise?

Je suis issue d’une école d’ingénieurs post bac, l’ECE Paris, et de l’IAE de Paris. Par la suite j’ai effectué une expérience d’un an dans une société de conseil dans le secteur de l’énergie.

En 2 lignes: Quelle est la chose la plus importante que tu aies apprise?

Croire en ce que l’on fait. Mais les choses les plus importantes sont également d’être en permanence à l’écoute des utilisateurs et se remettre continuellement en question.

En 2 lignes: Quelle est la plus grande erreur que tu aies faite?

Ne pas avoir lancé Locat’me en sortant de mon école.

En une ligne: La question à laquelle tu souhaiterais une réponse en 20 lignes?

Comment définir le tarif d’un produit qui n’existe pas encore ?

Conseils de lecture En 20 lignes! Comment fixer mes prix? et la catégorie Je teste mon idée

Retrouvez aussi Locat’me sur Facebook, Twitter et Google+

  S’inscrire à la newsletter En 20 lignes Google